Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Itinéraires et points d'observation

Birding Málaga

Itinéraires et points d'observation

GR 249. Étape 25: Estación de Benaoján - Jimera de Líbar


La rivière conditionne d’une façon précise les espèces d’oiseaux à observer au début de l’étape. Progressivement, dans les parties ascendantes à travers les chênaies, elles sont remplacées par les espèces forestières.

 

Espèces Singulières

Au départ nous pourrons observer diverses espèces d’oiseaux comme la tourterelle turque, le martinet noir et le martinet pale, l’hirondelle rustique et l’hirondelle des fenêtres, le rouge-queue noir, l’étourneau sansonnet et le moineau domestique, ainsi que des espèces propres à la végétation riveraine, comme l’épervier d’Europe, le chevalier guignette, la tourterelle des bois, le petit-duc scops, le martin-pêcheur d’Europe, la huppe fasciée, le torcol fourmilier , le pic épeiche, la bergeronnette grise et la bergeronnette des ruisseaux, le rossignol Philomèle, la bouscarle de Cetti, la fauvette à tête noir, le troglodyte mignon et le loriot d’Europe.

Les zones maraîchères et de végétation de garrigues, qui forment la première partie de l’étape, abritent également le rouge-gorge, le merle noir, la grive musicienne, le hypolaïs polygotte, le gobe-mouche gris, la pie- grièche à tête rousse, la mésange charbonnière, le chardonneret élégant, le serin cini, le verdier d’Europe, et le bruant zizi. À toutes ces espèces s’ajoutent celles typiques d’un environnement rocheux, comme le martinet alpin, l’hirondelle des rochers et le monticole merle- bleu. Dans l’ensemble, en ce début d’étape nous pourrons donc observer une grande diversité d’oiseaux.

Dans la chênaie nous pourrons voir le pigeon ramier, la tourterelle des bois, le coucou gris, le pic vert, la grive drain, la grive musicienne, la fauvette des bois à tête noire, le roitelet à triple bandeau, la mésange bleue, le grimpereau des jardins, la sitelle torche-pot, le geai des chênes, le chardonneret élégant et le bruant zizi. Dans les zones plus ombragées des chênes rouvres apparaitront le pouillot de Bonelli et la mésange à queue bleue.

La rivière, pratiquement présente dans toute l’étape, nous permettra d’observer des espèces de grande taille comme le héron cendré et, en hiver, le grand cormoran, en plus des espèces déjà citées, typiques de cet environnement

C’est une étape très adéquate pour observer les rapaces, comme le vautour fauve, l’autour des palombes, le circaète Jean-le-Blanc, l’aigle botté, l’aigle royal, et de Bonelli, la buse variable, le faucon crécerelle et le faucon pèlerin.

De plus durant les périodes de migrations il est fréquent d’apercevoir le milan noir, la bondrée apivore et le faucon hobereau. En ce qui concerne les rapaces nocturnes, sont présents le hibou grand duc, la chouette hulotte et le petit-duc scops. De plus, nous aurons l’occasion de voir la linotte mélodieuse et le bruant fou qui, tout comme le cisticole des joncs et le cochevis huppé, apparaissent dans les zones de cultures à la fin de l’étape. Ils composent un ensemble d’espèces assez remarquable pour une route de petite distance.

Itinéraire

Ce sentier d’une grande beauté longe la ligne ferroviaire Bobadilla-Algeciras et le Guadiaro, au milieu des chênes verts, des chênes faginés, des peupliers noirs et des frênes. Il est habituel d’y observer des descentes en kayak sur les eaux cristallines du fleuve.

 

Itinéraire À pied
Type d’étape Lineal
Distance 9300
Temps de marche estimé 3:00