Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Itinéraires et points d'observation

Birding Málaga

Itinéraires et points d'observation

GR 249. Étape 16: Cuevas Bajas - Alameda


Les premiers pas de cette étape se font près de la rivière de Barranco Hondo et, très vite, le sentier s’oriente de nouveau vers les oliveraies, qui nous accompagneront, alternant jusqu’à la fin de cette étape avec des mosaïques de cultures non irriguées. A proximité de la ferme de Sarteneja, nous tomberons sur une zone inondable qui, en présence d’eau, accueille des espèces aquatiques, créant un véritable contraste avec ce que nous avons laissé derrière nous. Après avoir traversé l’autoroute A-45, nous entrons de nouveau dans une zone ou s’alternent oliveraies et culture de céréales, avec la présence d’un bois de chênes qui apporte de la diversité à la faune ornithologique. La dernière partie se fait à travers une oliveraie parsemée de « cortijos » , les fermes typiques de la zone.

 

Espèces singulières

Les hirondelles rustiques et les hirondelles de fenêtres, accompagnées d’ étourneaux et de moineaux, ainsi que la tourterelle turque de plus en plus fréquente, sont probablement les premières espèces que nous observerons, bien que la présence de la rivière au début de notre parcours augmentera considérablement cette liste. Grace à ce cours d’eau apparaitront le rossignol Philomèle, le saxicola torquatus, le bouscarle de Cetti, la fauvette mélanocéphale, la mésange charbonnière, ainsi que les fringillidés propres à cette étape (le chardonneret élégant, le verdier d'Europe et le serin cini). Des pigeons bisets nidifient dans la structure du pont sous lequel nous passons, toujours à proximité de la rivière. Ils s’envoleront au bruit de nos pas.

A partir de là nous entrerons dans une oliveraie et les espèces les plus fréquentes seront la perdrix rouge, la tourterelle des bois, la huppe fasciée, le cochevis huppé, la grive musicienne, le merle noir, le rouge-gorge familier, la fauvette à tête noire, le pouillot véloce, la mésange charbonnière, la pie-grièche à tête rousse, et le bruant proyer, en plus des espèces déjà observées précédemment. Durant le printemps nous pourrons aussi observer des guêpiers d'Europe et les trois espèces de martinets les plus fréquentes dans la province (martinet pâle, martinet noir et martinet à ventre blanc), pour qui les talwegs sont des espaces d’alimentation très appropriés. Nous pouvons observer également des rapaces comme le circaète Jean-le-Blanc, l’aigle de Bonelli, l’aigle botté et l’aigle royal, attirés par la présence de proies, ainsi que la buse variable et le faucon crécerelle. Durant le printemps et l'été nous pourrons aussi observer le busard cendré, une espèce qui se reproduit non loin de notre chemin.

Une fois arrivé à Barranco Hondo nous laisserons à notre gauche une zone consacrée à la culture d'herbacées, typique d'un terrain non irrigué (céréales ou pois chiche, selon l’année), qui représente l’atmosphère propre des zones steppiques de la province, et ici nous pourrons observer le busard cendré ( déjà mentionné), le faucon crécerellette, l’Œdicnème criard, l’outarde canepetière, l’alouette des champs et le moqueur plombé. Les autres espèces présentent dans cette zone sont le faucon crécerelle, la chouette effraie, la chevêche d'Athéna, le hibou grand-duc, la perdrix rouge, la caille des blés, le cisticole des joncs, la pie-grièche à tête rousse, le corbeau et, bien que peu fréquent, le ganga unibande. Durant le printemps et le mois de juin nous aurons l’occasion d’observer la sterne hansel, qui se déplace depuis la lagune de Fuente de Piedra à la recherche d’aliments.

Dans la zone humide du cortijo de La Sarteneja on peut trouver des bandes de canards colvert durant l'hiver, accompagnées de foulques macroules. Nous pouvons aussi observer le grèbe castagneux, le héron cendré, la poule-d'eau, le canard colvert, le pluvier doré en hiver, et même des flamants roses.

Bien que le reste de l’étape se déroule dans les oliveraies, la zone située juste après le cortijo de La Capilla accueille durant la période de reproduction une bande de rares agrobates roux. La présence de chênes dans cette étape favorise l’apparition de passériformes propres à ces environnements, comme la mésange charbonnière, la pie-grièche à tête rousse et le pinson des arbres. L’hiver, on trouve une forte concentration de buses variables, probablement arrivées de latitudes plus septentrionales. Il n’est pas rare qu’elles soient accompagnées d’un busard Saint-Martin, d’un milan royal ou d’un faucon émerillon.

Itinéraire

Suivant la frontière nord de la région d’Antequera, le sentier serpente parmi les vastes oliveraies, dominées par de grandes fermes comme celle de Pajariego ou celle de la Sarteneja, au pied de laquelle se trouve la grande lagune du même nom, habitat de différentes espèces d’oiseaux aquatiques.

 

Itinéraires À pied À bicyclette
Type d’étape Lineal
Distance 21200
Temps de marche estimé 4:45