Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Itinéraires et points d'observation

Birding Málaga

Itinéraires et points d'observation

GR 249. Étape 14: Villanueva de Tapia - Villanueva de Algaidas


L’arrivée à Villanueva de Tapia se fait au milieu d’oliviers, et ce sera l’atmosphère dominante de cette étape. Il est facile d'imaginer les bois qui couvraient cette zone il y a des siècles, avant que la main humaine intervienne pour défricher le terrain et le consacrer à l'agriculture, car on croise des ensembles de jeunes chênes et d’autres arbres de plus grande envergure. Malgré leur petit nombre, ils sont de grande valeur pour les oiseaux et la faune en général. Le chemin que l’on parcourt près du ruisseau du « Bebedero » (abreuvoir) présente une végétation riche, avec quelques chênes verts et des chênes du Portugal.

 

Espèces Singulières

Bien qu’il s’agisse de grandes étendues consacrées à la monoculture, les oliveraies accueillent une grande diversité d'espèces tout au long de l'année. Dans cette étape on passe aussi par des zones de végétation naturelle qui attirent des espèces intéressantes. Dans les oliveraies nous pouvons observer des espèces plus fréquentes comme la buse variable, la perdrix rouge, l’Œdicnème criard, la tourterelle des bois, l’engoulevent à collier roux, le guêpier d’Europe, la huppe fasciée, le cochevis huppé, la grive musicienne, la grive mauvis, le merle noir, le rouge-gorge familier, la fauvette mélanocéphale, la fauvette à tête noire, le pouillot véloce, la mésange charbonnière, le grimpereau des jardins, la pie-grièche à tête rousse, la pie-bleue à calotte noire, l’étourneau unicolore et l’étourneau sansonnet, le chardonneret élégant, le verdier d'Europe, la linotte mélodieuse, le serin cini et le bruant proyer.

La présence d'espèces comme le lapin, le lièvre et la perdrix rouge, ainsi que la proximité des montagnes voisines, favorisent l’observation de grands prédateurs comme l'aigle royal, l'aigle de Bonelli ou le hibou grand-duc tout au long du chemin. Autour des petits espaces de végétation naturelle des espèces forestières apparaîtront comme le pigeon ramier, le coucou gris, la mésange bleue, le gros-bec casse-noyaux et le bruant zizi. Les maisons en ruines permettent aussi l’observation du faucon crécerelle, la chevêche d'Athéna, l’hirondelle rousseline et le monticole merle-bleu. Dans les zones plus dégagées nous pourrons voir le saxicola torquatus et le corbeau. Dans les villages, point de départ et d’arrivée de l'étape, les espèces urbaines seront prédominantes (principalement la tourterelle turque, les martinets noir et pâle, l’hirondelle rustique, l’hirondelle de fenêtre, l’étourneau unicolore y le moineau domestique).

Itinéraire

Ce parcours longe la face nord de la sierra du Pedroso parmi une végétation méditerranéenne de chênes verts, de chênes kermès, de lentisques, de genêts et d’oliviers sauvages, puis il descend à travers un océan d’oliviers jusqu’à Villanueva de Algaidas, avec son église rupestre tallée dans le grès à côté du couvent franciscain.

 

Itinéraires À pied À bicyclette
Type d’étape Lineal
Distance 16700
Temps de marche estimé 4:15