Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúa utilizando este sitio asumiremos que está de acuerdo.
 
×

Itinéraires et points d'observation

Birding Málaga

Itinéraires et points d'observation

GR 249. Étape 07: Cómpeta - Canillas de Aceituno


Il s’agit d’une étape parcourant un total de 5 communes entourées de nombreuses de cultures agricoles, ce qui lui donne un aspect particulier dû à l’intervention humaine. On trouve aussi quelques cours d’eau, et des zones forestières, avec des formations de pins et de chênes qui révèlent une partie de la végétation potentielle de ces terrains.

 

Espèces singulières

Le parcours de cette étape se déroule en grande partie sur des lieux marqués par la main de l’homme. On traverse 5 villages et leurs zones d’influence, avec de nombreuses espèces urbaines. La tourterelle turque, le martinet noir et pâle, l’hirondelle des bois, l’hirondelle de fenêtre, l’hirondelle des rochers, la bergeronnette grise, le rouge-queue noir, le merle noir, la mésange charbonnière, l’étourneau unicolore et saisonnet, le moineau domestique, le chardonneret élégant et le serin cini occupent une place importante dans cette étape.

A ces espèces, on peut ajouter le saxicola torquatus, la mésange charbonnière, le pinson des arbres, le chardonneret élégant, le verdier d’Europe, et le serin cini, que l’on pourra voir dans les vergers situés entre Cómpeta et Canillas de Albaida et qui seront fréquents durant toute l’étape. Dans la pineraie, composée de pins d’Alep et de pins maritimes, nous pourrons, observer également le pigeon ramier, la tourterelle des bois, le pic épeiche, la grive draine et la grive musicienne, la mésange charbonnière, la mésange noir et la mésange huppée, le grimpereau des jardins, le pinson des arbres, et le bec-croisé des sapins. A cette liste il faudrait rajouter la mésange bleue, le geai des chênes, le gobemouche gris et le tarin des aulnes lorsqu’il s’agit de zones de chênes.

Durant l’étape on traverse aussi des fourrés, assez dégagés. C’est ici que le cochevis huppé devient l’acteur principal, accompagné d’autres espèces comme la perdrix rouge, le cisticole des joncs et la fauvette mélanocéphale. Les canaux d’irrigation et les espaces près des cours d’eaux seront les zones idéales pour observer la fauvette à tête noire, le troglodyte mignon et le loriot d’Europe. Ils nous offrent aussi la possibilité d’écouter les chants du rossignol Philomèle et du bouscarle cetti.

De plus, la proximité de la montagne facilitera l’observation de grands rapaces tels que le vautour fauve, l’aigle royal et l’aigle de Bonelli ainsi que d’autres espèces typiquement forestières, qui trouvent en cet environnement un lieu adéquat pour se reproduire (principalement le circaète Jean-le-Blanc, l’aigle botté, l’épervier d’Europe et la buse variable).
On peut compléter cette liste en y ajoutant le faucon crécelle, le faucon pèlerin, la chevêche d’Athéna, le petit-duc scops, la chouette hulotte, le coucou gris, le pic vert, la huppe fasciée, le guêpier d’Europe, le bruant zizi et le bruant proyer.

Itinéraire

Dans un paysage dominé par l’imposant massif calcaire de la sierra Tejeda, cette étape connecte différents villages de l’Axarquía au travers d’un parcours de moyenne montagne, où se succèdent différentes constructions rurales qui nous parlent de civilisations passées.

 

Itinéraire À pied
Type d’étape Lineal
Distance 25100
Temps de marche estimé 8:30