Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúas navegando, consideramos que aceptas nuestra política de cookies.

×

Le statut des espèces

Birding Málaga
Grulla

Le statut des espèces est basé en grande partie sur les critères du Comité de Rarezas (Comité des espèces rares) de la Société espagnole d’ornithologie. Toutefois, dans certains cas, c’est le total des observations disponibles dans la province de Malaga qui a été pris en compte. Devant l’absence d’un accord général en matière de taxonomie, et l’existence de plusieurs listes considérées comme valides par différentes sources, nous avons choisi ici la classification d’Antonio-Román Muñoz Gallego, auteur des publications « Las Aves de la Gran Senda de Málaga. Guía de Observación » (Les oiseaux du Grand Sentier de Malaga. Guide d’observation) et « Mapa ornitológico de la provincia de Málaga » (Carte ornithologique de la province de Malaga), elles-mêmes inspirées des classifications de Gill & Donsker (IOC World Bird List, v 5.4, 2015).

D’autre part, et en particulier pour les noms des oiseaux, ce sont les recommandations de la SEO/BirdLife qui ont été prises en compte.

Résidente : espèce qui fait son nid dans la province de Malaga et est commune tout au long de l’année. Le « r » de « Résidente » est écrit en minuscule lorsqu’il s’agit d’une espèce aux effectifs réduits.
Hivernante : espèce fréquente pendant la période hivernale (automne et hiver). Le « h » d’« Hivernante » est écrit en minuscule lorsque les effectifs sont réduits pendant cette période.
Estivante : espèce migratoire qui fait son nid dans la province de Malaga et peut être observée au printemps et en été. Le « e » d’« Estivante » est écrit en minuscule lorsqu’il s’agit d’une espèce présente en petit nombre. L’astérisque (*) indique qu’il s’agit d’une espèce pouvant être observée durant la période de reproduction, mais qui ne fait pas son nid dans la province.
Migratrice : espèce fréquente durant les périodes de migration. Le « m » de « Migratrice » est en minuscule lorsqu’il s’agit d’une espèce qui migre en petit nombre.
En dispersion : espèce qui ne fait pas son nid dans la province mais qui a des effectifs reproducteurs dans la péninsule Ibérique, dont certains exemplaires peuvent atteindre la province de Malaga au cours de leurs déplacements (comme c’est le cas de l’aigle royal, de la grande outarde ou du roselin githagine). C’est le cas également des espèces typiquement africaines, comme la buse féroce ou le vautour de Rüppell.
Accidentelle : il s’agit d’espèces divagantes, qui ne se voient pas tous les ans et qui seront observées de façon irrégulière. Dans ce cas précis, un deuxième statut est ajouté, indiquant à quelle période de l’année l’espèce peut être observée.
Rare : il s’agit d’espèces rares dans toute la péninsule et qui atteignent seulement de temps à autre la province de Malaga.

Lorsqu’une carte ou une publication indique plus d’un statut, le premier correspond au statut principal.