Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúas navegando, consideramos que aceptas nuestra política de cookies.

×

Pourquoi observer les oiseaux?

Birding Málaga

Comment observer les oiseaux ?

Le sac-à-dos de tous les observateurs d’oiseaux doit comporter le matériel suivant :

  • Des jumelles. Les professionnels du secteur utilisent également une longue-vue terrestre qui permet de mieux observer les sujets les plus éloignés, en particulier dans les zones humides ;
  • Un sac à dos ornithologue
  • Un guide d’identification des oiseaux : imprimé ou numérique ;
  • Un carnet de terrain pour noter les observations jugées intéressantes.
Observación de aves. Serranía de Ronda

 

Conseils pour faciliter l’observation

Les ornithologues professionnels ont une série d’astuces pour rendre plus facile l’observation et l’identification des oiseaux de notre entourage. Bien que le processus d’apprentissage demande du temps, il est vrai que certains aspects sont déterminants pour réussir à identifier les espèces, aussi bien pour les plus expérimentés que pour les observateurs débutants.

Si nous ne savons pas encore à quel oiseau nous avons affaire, l’étape suivante est d’observer avec attention les détails particuliers du corps de l’animal :

Forme et proportion

La tête est-elle grande et ronde comme celle d’un chouette, ou petite comme celle d’une tourterelle ? Quelle est son envergure lorsqu’il vole ?

Couleurs et marques

Pour cela, il est nécessaire d’avoir des connaissances sur la structure d’un oiseau, afin de pouvoir identifier les patrons de couleurs ou les marques significatives.

Bec et pattes

Ce sont des détails clés pour identifier chaque espèce, surtout le bec, qui nous donne également des pistes sur son alimentation.

Plumage

Il variera en fonction de la saison, de la période d’élevage ou de reproduction. Cependant, ses couleurs et ses formes nous apportent des informations supplémentaires pour son identification.

Vous trouverez ci-dessous le diagramme de l’anatomie des oiseaux, extrait du livre « Las Aves de la Gran Senda de Málaga. Guía de observación » (Les oiseaux du Grand Sentier de Malaga. Guide d’observation), d’Antonio-Román Muñoz Gallego.

Diagrama de la anatomía de un ave

 

CONCEPTS DANS LA PHOTOGRAPHIE (EN ESPAGNOL)TRADUCTION FRANÇAIS
Píleo Calotte
Lista supercillar Sourcils
Lista ocular Traits sourciliers
Nuca Nuque
Mejilla Joue
Manto Manteau
Terciarias Remiges tertiaires
Segundarias Remiges secondaires
Primarias Remiges primaires
Obispillo Croupion
Rectrices o cola Rectrices ou queue
Tarso Tarse
Flanco Flanc
Vientre Ventre
Grandes coberteras Grandes couvertures alaires
Coberteras medianas Moyennes couvertures alaires
Pecho Poitrine
Garganta Gorge
Mentón Menton
Bigotera Moustache
Brida Lore
Frente Front

Bien que l’identification des oiseaux semble compliquée, nous connaissons le lieu où nous sommes et par là même les espèces qu’il est normalement possible d’y rencontrer ; l’option la plus simple étant généralement la plus exacte. La majorité des ornithologues expérimentés sont en outre d’accord sur le fait que la première impression est souvent la bonne.

 

Le cycle annuel des oiseaux

L’avifaune est si diverse qu’elle peut être classifiée selon sa morphologie, sa distribution, son alimentation ou sa fonction dans l’écosystème. Dans le cas présent, nous allons distinguer les espèces en fonction de leur caractère migrateur. Dans la province de Malaga, tous les groupes cohabitent : espèces sédentaires, migratrices, hivernantes et estivantes.

Ciclo de las especies según su migración
SCHÉMA DE CONCEPTS (EN ESPAGNOL)TRADUCTION FRANÇAIS
MIGRACIÓN PRE-NUPCIALMIGRATION PRÉNUPTIALE
PERIODO ESTIVAL: REPRODUCCIÓN Y CRÍAPÉRIODE ESTIVALE : REPRODUCTION ET ÉLEVAGE
MIGRACIÓN POST-NUPCIALMIGRATION POSTNUPTIALE
INVERNACIÓNHIVERNAGE

 

Les espèces sédentaires sont celles qui vivent toute l’année dans le même espace et que l’on peut généralement observer en continu.

Chez les espèces migratrices, la migration des oiseaux est définie selon son cycle annuel, et l’on distingue :
- La Migration postnuptiale : elle se réalise juste après la saison d’élevage et les mène des zones européennes de nidification aux zones d’hivernage situées plus au sud, généralement en Afrique. Elle se produit à la fin de l’été et au début de l’automne.
- La Migration prénuptiale : C’est la migration qui conduit les animaux de la zone d’hivernage vers les zones de nidification du nord. Les espèces sont classées en fonction de la distance de leur parcours : celles de courte distance, venant du nord, passent l’hiver autour du bassin méditerranéen ; celles de longue distance passent l’hiver sur le continent africain, au sud du désert du Sahara.

Les espèces hivernantes, en provenance du nord, passent les mois d’hiver au sud de la péninsule et au nord du continent africain.

Les espèces estivantes sont celles qui choisissent nos terres pour la reproduction et l’élevage des petits et qui viennent de passer l’hiver au sud du continent africain.

 

Règles de base pour l’observation des oiseaux

Lorsque nous partons à la découverte des oiseaux, le plus important est de veiller à leur protection et à leur conservation, ainsi qu’au plaisir de l’observateur.

Planifier le parcours qui va être réalisé et s’informer sur les espèces qui pourront être observées en fonction du lieu (plus la planification est approfondie, plus le succès est garanti).

Matériel indispensable :
• Les jumelles et/ou la longue-vue. Les deux permettent d’observer les oiseaux à distance et de voir ainsi leur comportement naturel sans altérations de l’être humain (les jumelles sont VOS yeux)
• Le guide d’identification des oiseaux nous permettra de trouver des réponses à nos questions au sujet de l’espèce que nous sommes en train d’observer et de connaître les caractéristiques pour l’identifier (le guide ornithologique est la bible de l’observateur).

Les meilleurs moments pour l’observation des oiseaux correspondent à leurs pics d’activité, aux premières heures de la matinée et en fin d’après-midi (au réveil et au coucher, plus de chance de les trouver !).

Le chant des oiseaux nous aide à les trouver parmi la végétation et même à les identifier. Se munir d’un guide de chants est une bonne idée, vous pouvez en télécharger un sur votre téléphone portable, comme celui de la société espagnole d’ornithologie (Laissez-vous guider par vos sens !).

Il est bon d’avoir toujours sous la main un carnet de terrain afin de pouvoir y dessiner et noter comment nous avons reconnu une espèce, créant ainsi notre propre guide (Sortez carnet et crayons et dessinez !).

Les sentiers traversent des espaces publics et des propriétés privées. Il est important de respecter l’environnement qui nous accueille et de le laisser en meilleur état que celui où nous l’avons trouvé : la nature est notre foyer, prenons soin d’elle !

 

Comportement

Pour passer le plus inaperçu possible, marchez en silence et profitez de la végétation pour vous déplacer sans être vu... C’est vous qui voyez !